Le rectangle des bermudes

Contrairement à ce qui fut dit par le rassurant maire de Châteaubourg lors de la réunion publique du 28/09/2016 à Saint Didier, l’affirmation que rien n’est encore fait ou décidé concernant le tracé de la déviation, que les phases d’études ne seraient même pas commencées et que toutes propositions, idées ou questions de la population seront prisent en compte « même par des moyens digitaux », semble mise à mal.

Il y aurait même quelque chose d’étrange dans l’air en ce moment, pas un vent de panique, non, mais de la précipitation, de l’agitation même, voir des odeurs de marchandage en cachette.

Pourquoi commencer à négocier certaines choses alors que rien n’est commencé, ni études, ni choix de projet ?

Pourquoi, alors que rien n’est fait, rien n’est décidé, un élu, suite à la distribution d’un simple tract d’information, irait donc vanter les bénéfices d’un périphérique sur leur commune à des habitants de Saint Didier ? C’est un peu comme convaincre une personne en bonne santé des bienfaits d’un futur cancer alors que le médecin a levé toutes inquiétudes sur le sujet la veille.

Pourquoi le document présenté par Teddy Reigner n’est toujours pas à la disposition de la population contrairement à sa promesse le soir de la présentation ?
Pourquoi aussi, les fameux documents jumeaux présentés et diffusés quelques mois auparavant sur Châteaubourg sont tout aussi introuvables par les voies officielles ? Sont-elles également impénétrables ?

D’ailleurs, où sont donc passés les tonnes d’études, de plans, de documents sur les différents projets de déviations ? Depuis 20 ans que ça dure, que ça mijote, que ça va, que ça vient, ça doit en faire des piles d’études. A se demander si même un centimètre carré du rectangle des Bermudes(1) a pu échapper à l’une de ces études.

En 2001 nous en étions à la 5ième version officielle, avec toutes les études qui vont avec, en 2016, à quel numéro de version en sommes nous ?
D’ailleurs, en parlant du projet 2001 et du plan qui l’accompagnait, bien qu’extrêmement nuisible pour Saint Didier, il mérite qu’on y jette un oeil de plus près.

Pourquoi tous ces habitants de Châteaubourg, de Domagné, de Saint Jean sur Vilaine évoquent-ils depuis quelques mois avec impatience et certitudes LA future déviation et l’échangeur sur Saint Didier ? Mentent-ils tous lorsqu’ils affirment détenir l’information d’un de leurs élus ? On aperçoit même parfois un peu de compassion gênée pour les Déodatiens dans leur regard. « Tu as vu le véritable périphérique, l’échangeur et le trafic qu’ils vont se prendre à 100 mètres de chez eux pour certains, les pauvres… »

Quand deux personnes de l’assistance interpellent le maire et son équipe lors du conseil municipal du 11 Octobre 2016 et posent cette simple question :
« Monsieur le maire, vous nous dites que ce conseil municipal devra donner son accord le moment venu pour que le projet se réalise, dans ces conditions, si demain c’est le projet d’une déviation par le sud, par Saint Didier, avec l’échangeur sur la route de Domagné qui est choisi, quel sera alors votre vote, pour ou contre ? »

Pourquoi donc à ce moment là, le maire et ses adjoints sont ils incapables de répondre à une question aussi simple ? C’est une non réponse immédiate et nette, comme ce fut le cas, qui pour le coup, devient inquiétante et source d’angoisses.

Suite à cette simple question, l’assistance a quand même pu entendre un adjoint finir par prononcer un pitoyable « à ce moment là, en mon âme et conscience, ce que je voterai ne vous regarde pas »
Un vote sur un sujet aussi majeur pour Saint Didier et ses habitants ne les concernerait donc pas ? Un ouvrage titanesque défigurant toute la commune du nord au sud, qui nuirait pour des décennies et des décennies, les citoyens n’auraient donc pas leur mot à dire sur le sujet ? Belle vision de démocratie transparente de la part d’un élu en poste sans interruption depuis au moins 15 ans.
Lors de ce même conseil et toujours à la suite de cette simple question un autre habitant de la commune prend alors la parole:
« Monsieur le maire, le moment venu, pourra-t-on compter sur vous pour défendre l’intérêt de votre population ? »
Comment peut-on en arriver à ce que des bravent gens en viennent à se poser ce genre de questions, car bien évidemment c’est le rôle d’un maire que de veiller à défendre les intérêts de sa commune et de ses habitants.

Dans l’émotion, voir le chaos du moment, l’auditoire a aussi pu entendre le maire évoquer trois projets.
Trois projets, mais c’est quoi encore cette histoire de trois projets, quels sont-ils et où peut-on les consulter ?

Dernier pourquoi, pourquoi en 2001, un projet par le sud avait su créer une réaction de rejet telle qu’une association s’était constituée en à peine deux ans, forte de 100 adhérents dont de nombreux élus du canton. Cette association négociait avec le conseil général, la communauté de commune et Châteaubourg alors que sa population était d’au moins un tiers inférieure à celle de 2016.

Début 2000, des Déodations et des Saint-Jeannais auraient réussi à lutter contre un projet de déviation qu’ils considéraient comme extrêmement nuisible pour la commune, et nous, en 2016, nous laisserions faire alors qu’on nous rajoute l’échangeur en bonus  ?
Ha oui, parceque pour les habitants de Châteaubourg, de Domagné et de Saint Jean sur Vilaine cités plus haut, l’échangeur à Saint Didier, c’est une certitude.
Mince encore un pourquoi, en parlant d’élus du canton, militants et opposants de l’époque…
Le Fantôme de PASSPASUD
(1)Rectangle des Bermudes, dit aussi rectangle de Teddy en référence à sa fameuse zone rectangulaire qui, en l’an de grâce 2016, englobait toute la commune de Saint Didier sur la carte mystérieuse qu’il montra alors aux barbares Déodatiens. Ces derniers redoutèrent que le chef de leur village songeât à capituler et à jeter son bouclier aux pieds de Teddy. Le reste de l’histoire n’est que légendes, tout est imaginable sur ce qui se passa réellement par la suite.

Publicités
Par défaut
2016_10_12_img_9999_22-panorama

Photo prise au nord ouest de Saint Didier, sous la rocade, proche de la D105

Panorama du lotissement l’arbrier au nord ouest de Saint Didier, entre la rocade et la D105.
La prise de vue est effectuée depuis une parcelle à construire. La déviation partirait de la gauche, passerait derrière contournant tout le flanc ouest du lotissement et irait se raccorder à l’échangeur. Ce dernier s’avancerait sur la moitié de la largeur du champs à droite, à moins de 100 mètres des premières habitations et à 200 mètres des futures constructions.

L’arbrier, lotissement en cours de viabilisation et directement exposé

Image
2016_10_12_img_9999_78-hdr-panorama

Photo prise à la sortie nord de Saint Didier, rue du vieux moulin

Panorama fait à la sortie nord de Saint Didier, on voit à droite la rue rue du vieux moulin. La déviation traverserait la partie gauche du cliché, des arbres situés au milieu en arrière plan, pour disparaitre derrière les maisons à gauche qui seront, elles ,complètement exposées.

Au nord de Saint Didier

Image
2016_10_12_img_9999_99-hdr-panorama

Photo prise en haut de Pont Riou

Panorama fait depuis le haut du Pont Riou, à 300 mètres au nord de Saint Didier.
Un grand rond point serait certainement construit à droite sur la rue du vieux moulin, la déviation passerait à l’endroit d’où est prise la photographie pour rejoindre la Godinnière à gauche.

Au nord de Saint Didier, Pont Riou

Image

Lotissement de l’Arbrier, mensonge par omission aux futurs acquéreurs.

Suite à la pose des panneaux publicitaires pour le lotissement communal de l’Arbrier, des personnes désireuses de faire construire une maison commencent à prendre des renseignements à la mairie.
Ce lotissement est situé entre la rue des lavandières, la haute Menillère et la rocade de Saint Didier.
Pour résumer, il serait complètement exposé à la future déviation.
Les premières maisons seraient alors situées à moins de 200 mètres de cette route à gros trafic et de son échangeur; un comble pour un lotissement dont le nom est « l’arbrier ».

Cette situation est déjà scandaleuse en soit, mais voici plus révoltant encore:

Au moment de la prise de renseignements, personne à la mairie n’informe les futurs acquéreurs des projets de construction d’une déviation et de son échangeur
sous les 5 à 10 ans !
La municipalité incite des gens à venir investir toutes les économies d’une vie, pour y vivre, y voir grandir leurs enfants, sans toucher un mot de ce qu’elle leur prépare.

C’est a minima un mensonge par omission…

arbrier

Par défaut

Appel à bénévoles

Bonjour,

Nous sommes en quête de nouveaux bénévoles, toute aide sera la bienvenue, sous quelque forme que ce soit, un peu de temps, des idées, de la distribution de tracts, juste un soutien, voir une simple signature sur la future pétition en ligne.

Certaines  compétences et/ou connaissances dans les domaines suivants nous font défaut, n’hésitez pas à prendre contact avec nous, même si vous ne pouvez participer que ponctuellement ou de temps à autre.

  • Contacts avec des associations écologiques
  • Protection de l’environnement
  • Agriculture & préservation des sols agricoles
  • Droit des collectivités locales
  • Contacts avec la presse écrite locale
  • Connaissance de l’histoire de Saint Didier et/ou des communes alentour
  • Fourniture de documents, témoignages, plans, cartes, photographies etc.
  • Monde associatif et la création d’association
  • Création de panneaux, pancartes et autres signalétiques
  • Web designe
  • Outils de communications
  • Animation de réseaux sociaux
  • Photographie, Graphisme, Dessin
  • Rédaction, relecture, correction et mise en page d’articles
  • Animation de chaîne Youtube
  • Passé de lanceur d’alerte
Par défaut