Explications, progrès et menace

Bonjour,

Nous tenons à rappeler que le présent blog n’est pas le site officiel de l’association Passpasud2 qui a son propre site: Passpasud2

Le blog est né au début du mouvement d’opposition au projet de déviation de Châteaubourg par Saint Didier, mouvement qui n’était à ce moment là qu’un petit collectif citoyen avant de muer en association.

Plusieurs rédacteurs de ce blog sont bien évidemment membres de l’association que nous soutenons totalement.

Avec ce blog nous conservons néanmoins notre liberté de ton, chaque rédacteur étant libre de rédiger des articles dont il est responsable, en son nom ou sous un pseudo.

Pourquoi rédiger sous pseudos au lieu de signer sous son vrai nom ? Pour les mêmes raisons que les journalistes écrivent sous un pseudo et que leurs sources restent anonymes, pour les protéger. Pour ne pas tarir les sources d’informations, les encourager et éviter de mettre des personnes au mieux dans l’embarras, au pire en difficulté.

Des élus du conseil municipal de Saint Didier ont protesté auprès de membres de l’association contre des propos et des tournures de phrases dans certains articles de ce blog. La phrase « parler sur un blog anonymement c’est lâche » a même été entendu.

Depuis la création de ce blog nous avons eu à modifier seulement deux articles.

Pas à cause d’un mensonge ou d’une erreur, dans les deux cas il s’agissait de propos pouvant être interprétés par les personnes concernées comme de blessantes attaques personnelles.

Même si ces articles étaient à l’origine très factuels, nous avons tout de même jugé bon de les modifier tout en prenant garde à ne pas dénaturer leurs propos d’origines, car nous ne sommes justement pas de « lâches anonymes ».

Nous avons bien conscience que la position d’un élu local, maire, adjoint ou conseiller, est parfois inconfortable surtout dans une commune modeste comme la notre. Nous comprenons aussi qu’administrer une petite commune sous la menace d’un projet gargantuesque brandit par la grosse agglomération voisine n’est pas chose facile.

Dans ce blog nous ne nous adressons qu’à la personne publique, élue, qui doit rendre des comptes et œuvrer pour le bien commun de ses administrés.

Les attaques personnelles y sont proscrites, et si un malentendu semble nous en faire écrire une comme ce fut le cas dans ces deux articles, nous rectifierons immédiatement.

Notre but est de fédérer les Déodatiens contre ce projet fou et pas de nous les aliéner.

Ce blog n’existe que pour s’opposer au projet de déviation de Châteaubourg sur la commune de Saint Didier, lutter contre le mirage d’un accès rapide à une quatre voies embouteillée 5km plus loin au prix du sacrifice d’un territoire et de ses habitants, démonter les arguments des promoteurs de cette folie, remettre en avant les nôtres, mettre en lumière les enjeux, les faits, les petits intérêts personnels qui prennent le pas sur l’intérêt collectif, rappeler les victoires de nos aînés contre ce même projet qui revient sans cesse tel un serpent de mer.

L’association Passpasud2 s’est constituée puis a interpellé le maire par courrier.

Le maire à accepté de lire la lettre de l’association lors du conseil municipal du 13 décembre 2016 puis a permis au représentant de l’association de prendre la parole. Lors de la séance, conseil municipal et Passpasud2 sont arrivés rapidement à un accord de principe ayant pour but la création d’une commission paritaire en charge « du problème de la déviation ».

Nous saluons le geste de notre maire et de son conseil municipal que nous pensons être un pas dans la bonne direction.

Selon les propos du maire lors du conseil municipal, cette commission prendra part aux discutions et échanges avec Châteaubourg.

Toujours lors de ce conseil du 13 décembre 2016, notre maire a annoncé que Teddy Regnier, le maire de Châteaubourg, avait fait la demande officielle auprès des services de l’état de la faisabilité et du financement d’un échangeur sur Saint Didier en lieu et place du pont de la route de Domagné.

La mairie de Châteaubourg et la préfecture ont refusé aux particuliers qui en ont fait la demande de communiquer une copie de cette demande officielle d’échangeur, ce document serait confidentiel…

Publicités
Par défaut

Un article nous concernant dans le Ouest France du 8 décembre 2016

Article Ouest France 08122016 Association Passpasud20000.jpg

Le Ouest France a rédigé un article sur notre association titré:
« Passpasud2 s’oppose au projet de déviation »

Vous pouvez trouver l’article dans sa version en ligne sur le site web du journal:

Passpasud2 s’oppose au projet de déviation

Par défaut

Création de l’association Passpasud2

Bonjour à tous,

Notre mouvement, puis notre collectif, s’est enfin mué en association: Passpasud2.

Le petit « 2 » faisant référence à l’association originale du même nom, fondée il y a 15 ans de cela par nos « aînés » pour lutter contre ce même projet de déviation.
L’adresse officielle du site de l’association Passpasud2 :

Site officiel Passpasud2
Le premier tract de l’association qui est en cours de distribution sur toute la commune de St Didier:

tract
Le bulletin d’adhésion à l’association:

bulletin-dadhesion

Par défaut

Plan du projet de déviation et d’échangeur de Châteaubourg 2

Encore un plan issu d’un document officiel de la mairie de Châteaubourg daté d’octobre 2016 (voir page 9).

Ici la bande violette hachurée représente la zone de passage de la déviation sur Saint Didier.

On est toujours dans le même périmètre que sur les autres documents actuellement diffusés par la mairie de Châteaubourg

Vous pouvez le trouver sur le site officiel de la mairie de Châteaubourg là:
ZAC Multisites

Ou une copie sur notre blog là:

zac_multisitesilovepdfcompressed__094311500_1429_11102016

Par défaut

Le projet de déviation de Châteaubourg sur Saint Didier tel qu’il est actuellement présenté et étudié violera sur la plus grande partie de son tracé le périmètre de protection de la prise d’eau du Plessis Beucher.

plan_parcellaire_plessis-beuscher-0plan_parcellaire_plessis-beuscher-1

Cette zone formant un triangle grossier entre les communes de Saint-Jean-Sur-Vilaine, Châteaubourg et Saint Didier englobe toute la partie nord de notre commune jusqu’aux premières zones pavillonnaires à l’entrée du village. Ce périmètre de captage inclut entre autres le Pont Riou, La Godinnière, la Gauffrardière, la Bourdinière etc.

Pire, la déviation telle qu’elle est actuellement étudiée, traversera non seulement la zone rapproché complémentaire de captation, mais également la zone sensible.

La nouvelle usine de traitement de l’eau de la Vilaine, située sur Châteaubourg, à la limite de la commune de Saint-Didier, traite 550 m3/h.
Elle dessert en eau potable un territoire qui couvre les communes du syndicat intercommunal des eaux de Châteaubourg, ainsi que les communes de Liffré, Acigné et Châteaugiron.

La station d’alerte à Saint-Jean-sur-Vilaine permet de vérifier la qualité de l’eau avant son prélèvement. Son rôle est de prévenir toute forte pollution subie. Elle ne détectera rien concernant la déviation car cette dernière sera construite en aval, entre la station d’alerte et la prise d’eau du Plessis Beucher.

La protection des captages d’eau est une obligation qui relève du code de la Santé publique.

Il existe un ARRÊTÉ concernant l’autorisation de prélèvement et mise en place des Périmètres de Protection autour du captage.

ap_plessis_beuscher

Est indiqué dans ce document préfectoral que le prélèvement d’eau destiné à la consommation humaine est déclaré d’utilité publique ainsi que le périmètre de protection évoqué plus haut. Ce document précise qu’au niveau de la prise d’eau aucune autre activité n’est autorisé, aucune utilisation de produits phytosanitaires possible et que l’entretien du terrain doit être effectué exclusivement par des moyens mécaniques.

Concernant le périmètre rapproché que doit traverser la déviation de Châteaubourg par le sud au travers de Saint Didier, l’ ARRÊTÉ est très précis.

Ci-dessous listés, certaines des activités interdites dans ce périmètre:

– L’ouverture d’excavation, le comblement d’excavations de puits ou de forage.
– La création de camping, d’aires de stationnement
– L’installation de canalisations, réservoirs ou dépôts d’hydrocarbures liquides ou gazeux, de produits chimique et d’eaux usées de toute nature
– Les dépôts d’ordures ménagères et de tout produit susceptible d’altérer la qualité des eaux par infiltration ou ruissellement.
– Toute nouvelle construction à l’exception, de celles nécessaires à l’exploitation de la ressource en eau
– Toutes les atteintes et modifications aux conditions de circulation hydraulique
– Le déboisement et la suppression des friches
– La suppression des talus et des haies
– L’aspersion des produits phytosanitaire par voie aéroportée
– L’utilisation de produits phytosanitaires pour les usages non agricoles (entretien réseau – routier, voies SNCF, des accotements, des fossés, des parkings…)

Certaines des activités très réglementées dans ce périmètre:

– Vitesse des véhicules transportant des matières dangereuses limité sur toute la traversé du périmètre rapproché, et notamment sur la route départemental 105 qui longe le périmètre rapproché et au niveau de la traversé de la vilaine à Saint Jean sur Vilaine.
Toute création ou modification du réseau routier doit faire l’objet d’un dossier d’autorisation auprès des services de l’état.
– Les bâtiment d’élevage et autres ne doivent induire ni rejet ni infiltration d’eau souillées.

Au niveau du périmètre sensible que doit également traverser la déviation de Châteaubourg est indiqué également toute une liste d’interdictions liées à la protection de la ressource eau.

Puis à la fin du document signé par la préfecture l’article 14 « EXÉCUTION » :

Le secrétaire général de la préfecture d’Ille-et-Vilaine, le directeur départemental de l’agriculture et de la forêt, le directeur départemental des affaires sanitaires et sociales, le directeur départemental de l’équipement, le directeur départemental des services vétérinaires, le président du syndicat intercommunal des eaux de Châteaubourg, et le maire de SAINT-DIDIER sont chargés, chacun en ce qui le concerne, d’assurer l’exécution du présent arrêté.

Toute cette zone de captation, fait partie du bassin versant.
Le  bassin  versant  est  l’unité  territoriale  d’action  privilégiée  pour agir de façon cohérente et efficace sur les milieux aquatiques.
Dans notre région, il repose principalement sur un sol semi-perméable qui limite la recharge des nappes souterraines et favorise le ruissellement et donc le transfert de polluants dans les cours d’eau.
ppc

Est-il utile de rappeler que la ressource en eau est rare et fragile, qu’il convient de la protéger contre toute sorte de pollution.

La Directive Cadre sur l’Eau (DCE) fixe des objectifs de bonne atteinte de l’état écologique des masses d’eau. Elle donne priorité à la protection de l’environnement et à une utilisation durable de l’eau. Pour se faire, les grands bassins versants ont adopté un schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (SDAGE).

L’un des objectifs du SDAGE est de protéger les captages d’alimentation en eau potable actuelles et futures.

La mise en place de périmètre de protection de captage d’eau découle de ces objectifs en limitant les usages et les activités autour du point de prélèvement.

La mise en place des périmètres de protection des captages d’eau potable est également une obligation réglementaire visant à limiter les risques de pollutions ponctuelles, diffuses et accidentelles de toutes origines. La lutte contre les pollutions diffuses ne peut être efficace que par la mise en place d’actions générales de préservation du milieu sur l’ensemble du bassin versant auprès de tous les acteurs : c’est le rôle du syndicat de bassin versant.

Périmètre rapproché sensible de protection autour du captage d’eau potable du Plessis Beucher:

 

Usine de traitement de l’eau du Plessis Beucher:

Sources:

Plan parcellaire Plessis-Beuscher

Protection-de-la-ressource

AP Plessis Beuscher

Le journal de vitre

Points d’eau

Perimetre de protection des points d’eau

 

Le périmètre de protection autour du captage d’eau potable du Plessis Beucher.

Galerie

Un article nous concernant dans le Journal de Vitré du 21 octobre 2016

Le Journal de Vitré a rédigé un article sur notre collectif très justement intitulé:
« Ils disent non à la déviation de Châteaubourg par Saint-Didier »

La version papier sera en vente jusqu’au 27 octobre et vous pouvez trouver l’article dans sa version en ligne sur le site web du journal:

Ils disent non à la déviation de Châteaubourg par Saint-Didier

Par défaut
2016_10_12_img_9999_22-panorama

Photo prise au nord ouest de Saint Didier, sous la rocade, proche de la D105

Panorama du lotissement l’arbrier au nord ouest de Saint Didier, entre la rocade et la D105.
La prise de vue est effectuée depuis une parcelle à construire. La déviation partirait de la gauche, passerait derrière contournant tout le flanc ouest du lotissement et irait se raccorder à l’échangeur. Ce dernier s’avancerait sur la moitié de la largeur du champs à droite, à moins de 100 mètres des premières habitations et à 200 mètres des futures constructions.

L’arbrier, lotissement en cours de viabilisation et directement exposé

Image